Lausanne

27 mai 2017 12:24; Act: 27.05.2017 14:11 Print

«Et là, c'est complètement parti en cacahuètes»

La nuit a été très mouvementée sur les hauts de la capitale vaudoise. Des bagarres entre de nombreux jeunes, en marge d'une soirée d'anniversaire, ont nécessité l'intervention d'une vingtaine de policiers.

ATTENTION CES VIDÉOS MONTRENT DES SCÈNES VIOLENTES ET PEUVENT HEURTER CERTAINES SENSIBILITÉSDe très nombreuses bagarres ont éclaté.
Une faute?

«On est assez habitué à ce genre de choses, mais là c'était très impressionnant.» A l'image de ce lecteur qui a contacté «20 minutes», de nombreux habitants des hauts de Lausanne ont vécu une nuit de vendredi à samedi bien agitée. En cause, une soirée d'anniversaire qui a dégénéré au refuge de Sauvabelin. Tout a commencé sur les coups de 22 heures. La police de la ville est d'abord appelée pour une «fête hip-hop trop bruyante».

La patrouille constate qu'une centaine de personnes se trouve sur place mais n'estime pas qu'il y a tapage nocturne. Après avoir identifié l'organisateur de la soirée et vérifié qu'il dispose bien des autorisations nécessaires, les forces de l'ordre quittent les lieux, tout en observant que d'autres personnes continuent à affluer.

20 policiers pour disperser 50 jeunes

C'est vers minuit que la centrale reçoit un nouvel appel pour une bagarre en pleine rue à la route de la Clochatte. «C'est à ce moment que c'est complètement parti en cacahuètes», commente un lecteur. Dépêchés sur place, les policiers constatent la présence d'une cinquantaine de personnes. Un dispositif a alors été mis en place pour «canaliser les gens», selon une porte-parole de la police lausannoise. Au total, trois patrouilles de Police-secours, un fourgon de cinq policiers, trois motards, deux patrouilles de la gendarmerie et une patrouille de la Polouest sont appelés en renforts, soit une vingtaine d'agents.

ATTENTION CES VIDÉOS MONTRENT DES SCÈNES VIOLENTES ET PEUVENT HEURTER CERTAINES SENSIBILITÉS

Après plusieurs tentatives de dispersion vers le bas de la ville, les policiers parviennent enfin à ramener le calme vers 2h30. Les forces de l'ordre ont ainsi fait usage du megaspray pour parvenir à calmer les esprits et les derniers groupes de jeunes se sont éparpillés après avoir été escortés jusqu'à la place du Tunnel.

Invitation virale sur les réseaux sociaux?

Pour les besoins de l'intervention, la route du Pavement au croisement avec la route de la Clochatte a été fermée pendant une demi-heure aux alentours d'une heure du matin. La route Aloys-Fauquez a connu le même sort entre 1h et 1h40 du matin. Si la police n'a procédé à aucune interpellation, la porte-parole explique que la priorité était de mettre fin aux hostilités et que le rapport de forces (20 policiers face à une cinquantaine de jeunes) n’a pas aidé. Aucun blessé n'a été répertorié mais là encore, la police se veut prudente: les jeunes ayant peur d'être dénoncés.

D'après nos informations, la soirée d'anniversaire aurait été victime de son succès. L'invitation serait devenue virale sur les réseaux sociaux et l'organisateur s'est retrouvé débordé devant l'afflux de personnes, à l'image des célèbres soirées «Project X». Une information que ne pouvait pas confirmer la police de Lausanne samedi matin, même si la porte-parole estimait qu'il pourrait s'agir d'une explication possible.


(cga)