Bâle

12 janvier 2018 22:51; Act: 13.01.2018 08:06 Print

Un kick-boxeur brise le crâne de son bébé

Un Bâlois a été condamné jeudi à plus de 4 ans de prison pour avoir frappé son épouse et, accidentellement, leur nourrison que la femme tenait dans ses bras au moment des faits.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

«Votre relation était marquée par des provocations, venant des deux côtés, et par de la violence.» C'est ainsi que René Ernst, président du Tribunal pénal de Bâle, a résumé jeudi les rapports qu'entretenait l'accusé de 30 ans et son épouse. Au fil des ans, les choses s'étaient de plus en plus dégradées entre les jeunes gens. A tel point que même leur fille en a fait les frais, écrit «20 Minuten».

«Sans séquelles»

En juillet 2015, le Kosovar, connu dans le milieu du kick-boxing, a frappé sa femme qui tenait leur enfant de 2 mois dans le bras. Un de ses coups a touché le crâne du bébé, laissant une fracture de 4 centimètres sur la tête de l'enfant. «Heureusement que la petite s'en est sortie sans séquelles», a affirmé René Ernst. Et d'ajouter: «En tant que kick-boxeur, vous auriez dû savoir que votre main pouvait glisser.»

«Vous risquez d'être expulsé si vous récidivez»

Le trentenaire a finalement écopé d'une peine de prison de 4 ans et 3 mois pour tentative de lésion corporelle grave par dol éventuel, lésion corporelle simple et contrainte. Le Ministère public avait demandé une peine plus lourde, soit 7 ans de prison. «Vous risquez d'être expulsé du pays si vous récidivez», a rappelé le président du tribunal à l'annonce du verdict.

(lha/ofu)