Etats-Unis

15 novembre 2017 07:08; Act: 15.11.2017 07:13 Print

Place à la pilule connectée dans le corps des patients

Le gendarme américain de la santé a donné son aval au premier remède traqueur.

storybild

Le patch complémentaire développé par Proteus Digital Health.

Une faute?

Des personnes souffrant de schizophrénie, de troubles bipolaires ou de dépression pourront être traitées avec un comprimé d’un type nouveau. L’agence sanitaire américaine (FDA) a en effet autorisé l’Abilify MyCite, la première molécule mêlée à un capteur faite pour être avalée.

«La FDA soutient le développement et l’utilisation de nouvelles technologies dans les médicaments sur ordonnance et s’engage à travailler avec les entreprises pour comprendre comment la technologie pourrait être bénéfique aux patients et à leurs prescripteurs», a commenté pour l’organisme américain Mitchell Mathis.

Un patch porté par le patient assure la transmission des données sur son téléphone portable, ainsi qu’à son médecin en cas de consentement donné expressément. Les experts espèrent que la technologie puisse améliorer l’efficacité des médicaments. A l’origine du comprimé, le laboratoire japonais Otsuka relève cependant que cela n’a pas encore été prouvé.

La pilule numérique recueille des informations sur la prise de médicaments qui sont complétées par le propre ressenti du malade. Les notes de prescription soulignent par contre que l’antipsychotique ne doit pas être utilisé pour suivre l’ingestion du remède en «temps réel» ou en cas d’urgence, car sa détection peut être retardée ou ne jamais intervenir. Les pilules sont aussi proscrites chez des patients âgés atteints de psychose liée à la démence.

(reu/laf)

Les commentaires les plus populaires

  • Hh le 15.11.2017 07:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pff

    1ère étape pour se faire pister nimporte quand nimporte ou!

  • Hiro Nakamura le 15.11.2017 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas fou

    attention à ce qu'ils vont essayé de vous faire implanter par la suite, On devra bientôt payer plus qu'avec une puce RFID implanté sous la peau de votre main !

  • Pauline Carton le 15.11.2017 07:19 Report dénoncer ce commentaire

    Et quoi encore ?

    Pour les schizophrènes, les bipolaires et les dépressifs ? Dans un premier temps peut-être, mais ça va vite dégénérer et tout le monde va bientôt être pisté grâce aux petites pilules qu'on va avaler !!! Chouette monde ...

Les derniers commentaires

  • Nico le 15.11.2017 19:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    A terme, ça peut rappeler le film Time Out avec Justin Timberlake.

    • Leo7 le 16.11.2017 14:05 Report dénoncer ce commentaire

      Time out

      Une pépite ce film !

  • Totor le 15.11.2017 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'être humain sera puce un jour ou l' autre , mais

    Mack Gayver , y avait pensé , il y a bien longtemps .

  • LFM le 15.11.2017 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On verra le résultat !!

    Ne serait-ce pas Trump qui aurait servi de cobaye avant de donner le feu vert ?

  • Christian le 15.11.2017 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    oui aux robot atomiques!

    c'est moins dangereux qu'un stimulateur cardiaque alimente par un pile au plutonium! et dans le monde il y'a encore plus de 1000 personne qui se baladent avec ce genre de Tchernobyl implante dans le corps!

  • Anonyme le 15.11.2017 12:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nimporte quoi

    Nimporte quoi sa fait pitié.