Conjoncture

14 novembre 2017 15:21; Act: 14.11.2017 19:38 Print

L'OCDE appelle la Suisse à de nouvelles réformes

L'organisation propose de lever ou de réduire de nombreuses restrictions. Elle juge également impérative d'alléger la charge administrative.

storybild

L'OCDE recommande de réduire les restrictions liées aux échanges de produits agricoles. (Photo: Keystone)

Une faute?

La Suisse continue d'assurer à ses citoyens un niveau de vie élevé et l'économie a fait preuve d'une résilience considérable, notamment après le choc du franc fort, constate l'OCDE. La croissance reste cependant lente et l'institution préconise de nouvelles réformes.

L'expansion économique a en effet été insuffisante pour permettre une résorption des capacités inutilisées ou une hausse sensible du revenu par habitant, relève mardi l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans son rapport consacré à la Suisse.

En outre, la croissance de la productivité du travail ralentit en Suisse depuis la fin des années 1990 et a été ramenée à un tiers du taux moyen de la zone OCDE ces dix dernières années, note l'organisation. Parmi le catalogue de mesures proposées, cette dernière préconise notamment de lever les restrictions relatives au nombre de concurrents dans les secteurs de l'énergie, des télécommunications et des transports, où l'Etat est très présent.

Moins de restrictions

L'OCDE recommande par ailleurs de réduire les restrictions liées aux échanges de biens et de services, notamment les produits agricoles, et de terminer les négociations de libre-échange qui sont en cours avec des pays d'Asie et le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay, Venezuela).

Il s'agit également de favoriser l'entrepreneuriat en réduisant la charge administrative, par exemple en finalisant le guichet virtuel unique. Les services d'accueil des enfants doivent par ailleurs être rendus plus abordables pour permettre aux femmes, qui assument le plus souvent cette tâche, de pleinement réaliser leur potentiel.

Pénurie de main-d'oeuvre qualifiée

La demande de travailleurs qualifiés restant très forte, l'OCDE conseille d'encore élargir l'accès aux possibilités de formation continue ou de faciliter l'adaptation du système d'enseignement à l'évolution des besoins du marché du travail. Faciliter l'entrée d'immigrés très qualifiés de pays hors Union européenne pourrait en outre permettre de répondre à la pénurie de main-d'oeuvre qualifiée.

Concernant le défi que constitue le vieillissement de la population et la viabilité du système de retraites, l'organisation internationale préconise de fixer l'âge de la retraite à 65 ans pour les femmes comme pour les hommes et le lier ensuite à l'espérance de vie. Des programmes visant à allonger la vie active en bonne santé, comme les soins préventifs, doivent être promus.

Logement aussi

L'OCDE constate aussi que la hausse des prix des logements s'est ralentie en Suisse, mais que des déséquilibres perdurent et que certains pans du système bancaire sont très exposés à ce secteur. La plupart des banques cantonales bénéficiant d'une garantie, une correction du prix des logements pourrait poser un problème de finances publiques en cas de crise.

L'OCDE préconise un cadre officiel pour plafonner les crédits hypothécaires, qui tienne compte de la capacité financière des emprunteurs et qui soit mis en oeuvre selon le principe «appliquer ou expliquer», note-t-elle.

(nxp/ats)