Finance

14 novembre 2017 04:08; Act: 14.11.2017 08:10 Print

Le Venezuela en «défaut partiel» sur sa dette

Standard and Poor's a déclaré mardi matin le Venezuela en défaut partiel. Le pays doit rembourser 200 millions de dollars.

storybild

La réunion entre des membres du gouvernement venezuelien et ses créanciers internationaux, lundi 13 novembre, a été jugée peu convaincante par ces derniers. (Image - AFP Photo/Presidencia Venezuela) (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'agence de notation financière S&P Global Ratings a annoncé qu'elle déclarait le Venezuela «en défaut partiel» sur sa dette, après l'incapacité du pays à rembourser 200 millions de dollars.

L'agence est la première à déclarer le pays, au bord du défaut de paiement, en défaut partiel. Elle dit avoir pris sa décision lundi à l'issue d'une période de grâce de 30 jours sur le paiement de deux obligations. «Nous avons abaissé deux notes à D (défaut), et avons abaissé la note des émissions à long terme en devises à SD (défaut partiel)», a-t-elle précisé dans un communiqué.

Le Venezuela ne rassure pas

L'annonce de cette décision intervient quelques heures après la réunion à Caracas de créanciers internationaux du Venezuela pour tenter de renégocier la dette du pays et lui éviter un tant redouté défaut de paiement. La réunion, d'à peine 25 minutes, s'est achevée sans accord mais avec la promesse de se revoir prochainement.

Le Venezuela veut restructurer sa dette extérieure, estimée à 150 milliards de dollars, car il ne dispose plus que de 9,7 milliards de réserves et doit rembourser au moins 1,47 milliard d'ici la fin de l'année, puis 8 milliards en 2018.

Des participants à la réunion de lundi ont rapporté à l'AFP que le gouvernement souhaitait former des groupes de travail pour évaluer les propositions de renégociation de la dette à court et moyen termes, mais sans plus de détails.

«Nous considérerions toute restructuration (de la dette) comme un échange de créances en difficulté et comme l'équivalent d'un défaut étant donné les liquidités extérieures limitées» du Venezuela, a expliqué SP. «De plus, selon nous, les sanctions américaines à l'encontre du Venezuela et des membres du gouvernement devraient résulter en une longue et difficile négociation avec les créanciers», a-t-elle ajouté.

En plus des deux paiements sur lesquels le pays vient de faire défaut, le Venezuela est en retard pour le paiement de quatre autres échéances mais celles-ci sont encore dans le délai de grâce de 30 jours, a ajouté l'agence de notation, précisant que leur montant total s'élevait à 420 millions de dollars. Les notations sur ces obligations seront aussi abaissées à «D» si les remboursements ne sont pas honorés, a-t-elle indiqué.

(nxp/ats/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Jamc le 14.11.2017 08:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dette programmée et voulue

    par les usa et leurs amis du moyen-orient ... a force de casser les prix du pétrole artificiellement, ils auront réussi a mettre en faillite le pays avec les plus grandes réserves confirmées...

Les derniers commentaires

  • Jamc le 14.11.2017 08:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dette programmée et voulue

    par les usa et leurs amis du moyen-orient ... a force de casser les prix du pétrole artificiellement, ils auront réussi a mettre en faillite le pays avec les plus grandes réserves confirmées...

    • Patriaomuerte le 14.11.2017 14:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jamc

      Le Venezuela na besoin de personnes pour se mettre dans cette situation. Elle le fait très bien toute seule. Merci à Chavez, son successeur et tous ses ministres corrompus jusquà la moelle.